Il avait quoi comme problème avec l'ordre alphabétique le gars qui a construit mon clavier d'ordinateur?

Et oui, ami lecteur français, ton clavier, au lieu de suivre bêtement les lettres de l'alphabet ABCDEF, commence par AZERTY, d'où son nom, le clavier Azerty, et tu t'y es, ou tu t'y emmêles encore les doigts. Plus d'une fois, tu t'es demandé en cherchant où diable était passé ce putain de M: « Pourquoi!? ». Tout vient en fait des machines à écrire. Lorsque les dactilos hyper rapides des grandes sociétés internationales tapaient trop vite, le bras mécanique imprimant une lettre sur la feuille n'était pas encore retombé, que celui de la lettre suivante était déjà parti. (dans la gendarmerie nationale française, on a observé plusieurs fois le phénomène qui peut aussi se produire lorsque le gendarme pique du nez sur son clavier après la pause pastis ou petit rouge de 14h08) Or, si les deux lettres en question étaient côte à côte sur le clavier, et donc, les deux bras mécaniques voisins, il pouvait arriver qu'ils s'emmêlent, la machine était bonne à réparer. Pour éviter ça, l'armurier et fabricant de machines à écrire Remington, fit faire une étude de la langue anglaise. Fut ainsi créé un clavier où les lettres les plus souvent contiguës en anglais étaient séparées le plus possible: le clavier Qwerty. Ce fut un succès. Autre caractéristique de ce clavier, les lettres les plus couramment utilisées, dans la mesure où cela ne nuit pas au problème d'emmêlement des bras mécaniques, sont aux positions les plus accessibles pour les doigts (première ligne ou centre du clavier). Des variantes furent créées dans tous les pays du monde, en fonction des particularités des langues, en terme de voisinage, de fréquence, de lettres supplémentaires, d'accents... Lorsque le PC commença à se développer, il y eu des études pour créer des claviers encore plus optimisé, vu qu'on était libéré du problème d'emmêlement des bras mécaniques. Les claviers Dvoraks furent ainsi créés. Seulement voilà, au début, l'utilisation majeure du PC était le traitement de texte (pour vous rendre compte à quel point cela fût une révolution, essayez de taper un texte à la machine, texte où vous ne pourrez pas utiliser le copier/coller et que vous devrez recommencer à zéro à chaque faute, de frappe ou d'orthographe). Les utilisatrices principales des PCs étaient donc les dactylo ultra rapide, très habituées, en fonction du pays, à leur Azerty, leur Qwerty ou encore leur Qwertz. Elles ne voulurent pas changer. (je rappelle qu'à l'époque un PC coûtait cher et que la notion de plug and play n'existait pas, le clavier était intégré au PC). Tout le monde dû donc s'adapter aux claviers Azerty, Qwerty et tutti cuanti... comme tu es peut être toi même en train de le faire en pestant. Courage.

You have no rights to post comments

 

 

Compteur d'affichages des articles
616646